Depuis plusieurs semaines, le temps est clément voire printanier même si certains matins sont frisquets. L’occasion de faire le tour du jardin en détail et de faire le point sur les dégâts causés par des semaines de pluies et de quelques brefs épisodes de froid.

A l’Escal’Azur 😎, c’est la première année où je suis contrainte de couper tous les végétaux aquatiques. Le froid a été trop virulent. Dans la bassine en zinc qui fait office de bassin, à notre retour de vacances, nous avons retiré une épaisse couche de glace (près de 20 cm). Du jamais vu ! Cyperus alternifolius devraient repartir. En revanche, le Papyrus du Nil et le Thalia dealbata ne donnent, pour l’instant, aucun signe de vie. Patience !

3

4

Les fétuques bleues, depuis l’année dernière, ne sont pas très en forme. Sur les trois, deux semblent pouvoir se refaire une santé. Je vais les planter dans l’auge. A la place, un Juniperus Blue Star sera planté. Je devais m’y afférer ce WE mais le froid est de retour ainsi que les gelées. Aussi, les plantes grasses de cette jardinière ont succombé alors que d’habitude tout va bien !

13

Le papyrus du Nil a été déplacé un peu plus au soleil mais franchement, il a mauvaise mîne !

6

Du côté Tropicool 🦩, le cycas n’est pas joli joli ! Je taillerai le feuillage.

9

8

Pour autant, je pense qu’il n’est pas mort. De nouvelles pousses semblent poindre. Pour le reste, pas de perte à déplorer. Le Fatsia Spider Web, même si quelques feuilles ont gelé, se porte bien. J’ai même une belle pousse au pied mais je ne sais pas comment l’extraire sans l’endommager. Il faut que je me penche sur la question. Les bananiers ont disparu ; j’espère qu’ils réapparaitront.

1

2

La folie Zinzolin, près de la ganivelle est prometteuse. A l’automne, j’ai planté une Stipa gigantea, une Veronicastrum virginicum Fascination... La verveine de Buenos Aires se ressème d’elle-même. J’ai repiqué des Euphorbes myrsinites l’année dernière, des Physostegia van wassenhove … Visiblement, ça repart.

5

Le massif central du jardin devrait s’étoffer cette année pour « S’en donner à cœur joie » ❤️! Ce sera son p’tit nom. L’Abélia Grandiflora Caramel Charm planté à l’automne semble avoir souffert du froid mais il devrait repartir 🤞. Je lui ferai une taille en mars. D’autres plantations auront lieu au printemps et le parterre sera redessiné.

7

Du coté de la Vie en rose, le rosier Jasmina va être arraché, il sera remplacé… mais je ne sais pas encore par quoi. Ce rosier vigoureux était surdimensionné pour la taille du banc gloriette. A force de le tailler, il ne ressemble plus à rien et l’année dernière, il n’a pas été aussi florifère que les années précédentes. Toutefois, j'aimerai en racheter un mais je ne sais pas où le mettre. A réfléchir... A l’automne, j’ai planté un Sedum Herbstfreude qui pousse mais l’Achillée millefolium Lilac Beauty semble avoir disparu…

Mr s’est amusé à scarifier l’herbe…. Il rêve secrètement d’avoir un joli carré vert ! C’est beau de rêver 😊. Comme on n’utilise pas de désherbant sélectif ou d’engrais…, c’est chouette durant un ou deux ans et après c’est de l’herbe à vache avec les pâquerettes et tout et tout ! Nous avons désormais de la mousse à évacuer (il y a l'équivalent sur le devant de la maison).

11

10

D’abord, les vivaces ont été taillées, puis les rosiers et enfin les hortensias sont en cours. Un premier désherbage a été mené autour des bulbes et des vivaces. Il faudra pailler la plupart des massifs car, au fils des ans, le paillis s’est décomposé. Les bordures seront redessinées prochainement.

Quelques semis de plantes potagères ont été réalisés, la mâche est prête à consommer et des radis plantés sous une « serre » improvisée.

12

Pour le moment, pas d’autres dégâts à déplorer mais l’hiver n’est pas terminé. Le WE fût lumineux mais peu propice aux plantations à cause des gelées. Elles auront lieu à un autre moment !

A bientôt !