Bon'heures au jardin . . .

20 mars 2017

LE VERLAN DES OISEAUX ET AUTRES JEUX DE PLUMES

C’est le printemps, les oiseaux chantent à tue-tête pour notre plus grand plaisir. Mais qu’est-ce qu’ils se racontent ? D’autant que certains « oiseaux…sifflent en verlan ».

J’ai lu Le verlan des oiseaux et autres jeux de plumes de Michel BESNIER : "Ce livre est écrit pour les oiseaux, les enfants et les adultes qui ont gardé une âme d'oiseau".

Ce recueil de poésie illustré est…loufoque et insolite. Les jeux de mots sont omniprésents. Un régal pour l’esprit. 

Voilà un p’tit bouquin qui ne manque pas d’audace et d’originalité !

1

A bientôt!

Posté par Ni_Nou à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


12 mars 2017

Conférence bien-être: Apithérapie !

Une conférence HAPPYTHERAPIE !

Les Dimanches verts à Tours proposent, comme chaque mois, une nouvelle thématique.

Dimanche 5 mars, j’ai assisté à la conférence Apithérapie d’Abdellatif KABLI, biochimiste et enseignant au lycée LEGTA de Fondettes et à l’Université de Poitiers. Il a réalisé de nombreuses recherches sur la propolis, les pollens, le miel, les plantes médicinales et les huiles essentielles (ici).

Cette conférence présentait les bienfaits des produits de la ruche sur  notre santé : le miel, la gelée royale, le pollen de fleurs, le venin, la propolis et la cire (non consommable).

1 ruche = 60000 individus + 1 reine

L’abeille est un véritable laboratoire.

En Europe, l’Appis mellifera mellifera est la plus répandue. C’est elle qui produit les trésors issus de la ruche.

 

LE MIEL : substance sucrée naturelle produite par les abeilles. Il existe 2 types de miel : le miel de nectar de fleurs et le miel de miellat.

1

Composition :

Eau : 16 à 18%

Différents sucres : 80% (fructose 40% ; glucose 30% ; maltose 7% ; autres 3% (saccharose…)

Traces de lipides, protéines, acides aminées, vitamines, minéraux, oligoéléments et pesticides éventuels (les ruches sont traitées lorsque le varroose frappe. La contamination se fait davantage sur la cire que sur le miel).

L’analyse chimique du miel varie selon les plantes butinées (le miel d’acacia est plus riche en fructose avec environ 43% …). Plus le miel est foncé, plus il contient des polyphénols (ce sont antioxydants).

Pour la conservation du miel, il est recommandé de refermer le pot après utilisation. Un pot qui reste ouvert permet l’évaporation de l’eau contenue dans le miel et favorise la fermentation. Il est préférable de conserver le miel dans un pot en verre plutôt qu’en plastique. Il doit être conservé à l’ombre, dans un placard. Surtout pas au réfrigérateur car il cristallise, ni au soleil puisqu’il se dénature.

Propriétés thérapeutiques :

Acacia : facilite la digestion ; laxatif

Citron : digestif ; sédatif

Colza : sédatif ; relaxant

Eucalyptus : antiseptique ; expectorant ; immunostimulant

Lavande : cicatrisant ; antiseptique ; antistress

Châtaigner : anti-anémique ; fluidifiant sanguin

Pissenlit : favorise la digestion et la production de la bile

Sarrasin : antioxydant (polyphénols) ; cicatrisant ; digestif

Thym : antiseptique ; cicatrisant ; trouble respiratoire

Il existe également du miel de romarin, de tilleul, de tournesol…

Propriétés antiseptiques, cutanées, cicatrisants :

Le miel a une propriété désinfectante, antiseptique et adoucissante qui permet de traiter les plaies, escarres, ulcères, brûlures légères ou coup de soleil. Au contact d’une plaie, le miel fabrique de l’eau oxygénée.

Associé à 1% de propolis en teinture mère, le miel s’avère être encore plus efficace et accélère la cicatrisation. Certains CHU l’utilise (Limoges).

Le miel BIO : c’est impossible ! L’abeille s’hydrate beaucoup et l’eau des rivières, cours d’eau…est parfois polluée. De plus, même les ruches dites BIO appliquent certains traitements pour la préserver des maladies.

La nature est bien faite. En Touraine, la première floraison vient du colza (miel blanc et dur). Ensuite, c’est l’acacia qui prend le relais (miel translucide et liquide), puis le châtaigner (liquide) et enfin le « toutes fleurs ». Le printemps 2016 a été très pluvieux en Touraine, c’est pourquoi il n’y a pas de miel de châtaigner.

En France, le miel fait l’objet d’une législation. On peut faire des analyses pour vérifier quelles fleurs constituent le miel. Plus il y a de glucose, plus le miel est dur.

2

 

POLLEN (très bon pour la santé car contient beaucoup de polyphénols) :

Composition : 

Eau : 7%

Glucides : 13 à 55%

Protides : 10 à 40%

Lipides : 1 à 13%

Fibres : jusqu’à 20%

Minéraux : 2 à 6%

Autres

Propriétés thérapeutiques :

-          Fortifiant naturel

-          Renforce les défenses immunitaires

-          Stimule l’appétit, lutte contre l’anémie

-          Favorise le travail intellectuel

-          Action sur l’hypertrophie bénigne de la prostate

-          Bon pour la rétine (surtout le miel de tournesol)

-          Agit sur le vieillissement de l’organisme, la chute des cheveux 

Il est recommandé de prendre 1 cuillère à soupe/jour durant 3 mois. Quand on souffre du rhume des foins, il faut consommer le pollen de la région de mars à juin pour éviter ce désagrément.

 

LE VENIN

L’abeille pique pour se défendre. Le venin est un produit médicinal peu utilisé en France. Il contient des peptides et des apamines qui ont des propriétés anti-inflammatoires.

L’abeille a 3 réservoirs dans son abdomen où elle stocke séparément 3 venins. 1 basique et 2 acides. Lorsqu’elle pique, les 3 venins se mélangent. L’extraction du venin par stimulation ne tue pas l’abeille.

Propriétés thérapeutiques :

-          Arthrose

-          Sclérose en plaque

-          Tendinite

 

LA GELEE ROYALE

Réservée à la reine, depuis le stade de larve et durant toute sa vie.

Destinée à toutes les larves de la ruche durant les 3 premiers jours, seulement.

Composition :

Eau : 65%

Glucides : 15%

Protides : 15%

Lipides : 4%

Il est recommandé d’acheter la gelée royale congelée. Sinon, elle est peu efficace et a peu d’intérêt. Elle s’utilise par cure : 1g/jour et pas davantage car elle a un effet laxatif. Il faut la consommer pure et la conserver au froid.

Propriétés thérapeutiques :

-          Antioxydants

-          Immunostimulants

-          Trouble de la mémoire

Pour les produits de la ruche, il n’y a pas de posologie conseillée dans la mesure où le miel n’est pas un produit standardisé puisqu’il dépend du temps, de la nature… Toutefois, il est plus bénéfique pour l’organisme d’en consommer 1 cuillère à café par jour plutôt que 3 cuillères à soupe en une fois, de temps en temps.

 

LA PROPOLIS

La propolis provient des arbres résineux. L’abeille l’utilise pour colmater les fissures et ainsi rendre la ruche hermétique. Cette résine contient 10% d’huiles essentielles. Par conséquent, elle sert également à désinfecter la ruche.

Composition :

Polyphénols : 50%

Cire : 30%

HE : 10%

Pollens : 5%

Des minéraux (zinc, fer…)

La propolis est différente selon les pays. En France, c’est de la propolis brune (peuplier), à Cuba, elle est rouge et au Brésil, verte. Chaque principe actif ayant une action thérapeutique, la propolis peut être adaptée à différentes pathologies. La problématique actuellement : il est difficile de la standardiser donc il n’est pas évident d’assurer un traitement complet avec une substance identique.

Les propriétés thérapeutiques :

-          Antibactérienne

-          Anti-inflammatoire

-          Antioxydantes

-          Antifongique

-          Analgésique

-          Améliore la cicatrisation

De nombreuses recherches médicales sont actuellement menées (notamment en odontostomatologie) car cette substance n’a rien à envier à certains antibiotiques.

On peut se rendre chez son apiculteur pour en trouver.

A diluer dans un peu d’eau et à appliquer directement sur la lésion, la verrue… A utiliser avec précaution car il y a un risque de brûlure. La propolis aqueuse est très efficace pour le traitement de l’herpès.

 

LA CIRE : composé d’aspect gras et compact.

Utilisée pour faire des bougies et des cosmétiques, la cire est également utilisée par l’apiculteur pour « cirer » les cadres de la ruche.

 

 

Posté par Ni_Nou à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2017

Le PRESQUE Zéro Déchet chez nous

Le PRESQUE Zéro Déchet chez nous : y’a encore à faire et en même temps « ce n’est pas parce que tu ne peux pas TOUT faire, qu’il ne faut RIEN faire ! » Famille presque Zéro Déchet,  J.Pichon et B. Moret.

Déchets réduction

Pourquoi ?

Tant par nos voyages que par nos lectures, nous sommes déjà sensibilisés à la cause écologique pour préserver notre environnement.  On n’a rien inventé, il suffit de voir comment vivaient les anciens dans les campagnes : pas de gaspillage, pas de produits chimiques à tout va dans la maison, au jardin et au potager… 

Le déclic ?

Nos voyages en général. Ils nous font évoluer,  voir notre quotidien autrement et gérer notre vie différemment.

Notre voyage en Inde (2008), en particulier. Les déchets jonchaient le sol des villes, les vaches et les volailles mangeaient des sacs plastiques tandis que les humains vivaient dans des conditions impensables! Malheureusement, ça n’a pas beaucoup évolué !

Il y a aussi un film qui m’a profondément marqué : Le syndrome du Titanic. Outre les images, une phrase raisonne encore dans mon esprit : « Nous qui avons tout et que rien ne satisfait, alors que ceux qui ont peu se contente de tout ». 

Comment ?

Parce que « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » (attribuée à Antoine de Saint-Exupéry), depuis plusieurs années, nous faisons de petits gestes quotidiens pour notre planète. Nous faisons évoluer constamment notre mode de consommation afin de consommer plus durable et plus responsable.

Ce que nous faisons déjà :

A LA MAISON :

Lingerie :

Pas de lessives pour entretenir le  linge mais :

  •  des noix de lavage du Népal pour laver la plupart du linge (ne convient pas aux vêtements clairs car elles les ternissent) = économie assurée +++
  • du savon dit de Marseille (néanmoins 100% végétal et made in France) que je râpe pour le linge clair.

Pas de sèche-linge, le grand air c’est très bien ! Les épingles à linge ne sont pas en plastiques mais en bois.

Lavage du linge à 30°C pour ne pas gaspiller l'énergie.

Buanderie

 

Produits d'entretien :

Des produits naturels comme le vinaigre blanc, l’acide citrique, le bicarbonate de soude, le savon noir sont dans les placards… mais il reste encore un flacon de Mr Propre pour le sol et un nettoyant à vitre (qui dure longtemps, longtemps... probablement parce que faire les vitres n’est pas ma tasse de thé ;-).

 

Emballages :

On pratique le tri sélectif classique. Toutefois, on doit pouvoir trier encore plus consciencieusement. Nous envisageons prochainement d’aller visiter le centre de tri de notre agglomération afin d’être plus à l’aise avec toutes les subtilités du recyclage.

 

Alimentaire :

Nous privilégions les circuits courts et le local ; le BIO parfois mais made in France. Le BIO qui vient de Chine… non merci !

On n’achète plus de moules en silicone, de boîtes en plastiques… On garde ce qu’on a et si ça doit être remplacé, on achète des moules et des boîtes en verre.

On cuisinait régulièrement mais nous ne faisions pas tout.

 

Aménagement/Ameublement :

Faire de la récup’ pour limiter les achats neufs et donner une seconde vie à des objets qui ont une histoire (on adore l’idée !) est un réel plaisir. Rien ne se perd, tout se transforme ! Nous favorisons les matériaux durables (bois, métal, fer, inox, pierre, cuir, tissus…).

07

 

Branche de noisetier revisitée en tringle à rideau.

09

 

Ancien lit en fer relooké et utilisé en banquette intérieure/extérieure.

08

 

Une boîte à couture chinée qui m'a été offerte pour Noël.

Pour les quelques meubles neufs (et pour le reste), nous privilégions le made in France et le made in Europe. Ce n’est pas toujours évident mais on trouve pas mal de choses à des prix abordables. Il faut juste être patient et savoir où chercher (puis, il ne faut pas hésiter à négocier). 

Le hic : la bibliothèque vient de chez le géant Suédois mais bon, on n’a pas toujours tout ce qu’on veut !

 

Vêtements :

On favorise les entreprises/enseignes françaises et le made in France ou Europe pour les vêtements et les chaussures (c’est franchement pas toujours simple car ça reste parfois onéreux mais les boutiques font régulièrement des ventes privées. C'est facilitant). Les vêtements usagers finissent en chiffon et ce en bon état sont donnés à des associations. En revanche, pas de solution pour les collants qui finissent systématiquement à la poubelle.

 

L’eau :

MALI

MALI, Pays Dogon.

Quand on lit cela et qu’on sait à quelle distance est le prochain puit, ça fait réfléchir ! Franchement, ça calme et on ne passe pas trois plombes sous le filet d’eau qui sert de douche (et qui finalement est suffisant !).

On fait très attention à notre consommation d’eau. C'est une ressource précieuse qu'il faut préserver.

 

AU JARDIN : 

C’est un domaine pour lequel nous sommes quasiment Zéro Déchet. Un billet sera prochainement publié sur ce sujet. 

 

Ce que nous faisons depuis quelques mois et ce que nous avons vraiment amélioré dernièrement :

Salle de bain :

Le savon a remplacé le gel douche, la pierre d’Alun, le déodorant… Le solide remplace le liquide.
En revanche, pour l’usage des mouchoirs à usage unique, l'idée de passer aux mouchoirs en tissus pour se moucher ne nous enchante guère. On reste sur du jetable.

 

Alimentaire :

Ce sont les emballages de nos achats alimentaires qui généraient le plus de déchets. C’est sur ce point que nous avions le plus à nous améliorer. Tout est emballé, sur-emballé...hallucinant !

Il a fallu revoir notre façon de s’approvisionner.

Le ZD ne s’improvise pas. C’est une démarche progressive. Il faut s’organiser, trouver les endroits pour s’approvisionner. L’idée trottait dans nos têtes depuis quelques temps déjà mais les possibilités étaient limitées. Depuis quelques mois, des enseignes qui proposent du vrac ont fleuri tout près de chez nous et c’est désormais vraiment plus accessible, donc pratique et facile.

Il a d’abord fallu fabriquer des sacs à vrac (avec des chutes de tissus et des rubans qui s’éternisaient dans les tiroirs) et ressortir des placards les contenants en verre (et en acheter quelques autres).

04

Pour l’épicerie, on achète en vrac une à deux fois par mois. Principalement à Day by Day (c’est là où l’on trouve le plus grand choix de produits), parfois à la BIOCOOP et à COOP NATURE. On ne trouve pas le riz à risotto ou les Crozet en vrac alors nous continuons de les acheter en nous tournant vers des emballages recyclables. Nous ne sommes pas excessifs dans notre démarche. 

A raison d’une fois à deux fois par semaine, au marché ou dans les enseignes spécialisés, nous achetons les fruits et légumes ainsi que les produits frais (viandes, poissons, œufs, fromages, olives…), le tout avec des sacs à vrac en tissus et des boîtes en verre.

Nous allons encore en grande surface une fois par mois pour quelques conserves (thon…), le lait, le Nutella (indispensable) de Monsieur… Tout acheter en magasin spécialisé augmente considérablement le budget et l’objectif n’était pas celui-là.

L’objectif était de diminuer nos déchets et de manger encore plus sein en achetant quasiment plus de produits transformés (et si c’est le cas, nous scrutons les étiquettes), tout en privilégiant encore davantage les circuits courts, le made in France… sans dépenser plus.

La démarche ZD reste encore marginale. Il faut parfois parlementer pour que le produit soit mis dans une boîte en verre, pour pouvoir mettre le vrac dans un sac en tissus… mais avec de la patience, des explications, ça passe. Jusqu’à présent, nous n’avons essuyé aucun refus, seulement quelques attitudes sceptiques et incrédules.

Le plus difficile aura été de prévoir les menus à l’avance pour faire les provisions en conséquence. Le Zéro Déchet laisse qu'un tout petit peu de place à l’improvisation ! 

Pas de ZD sans cuisiner un maximum pour limiter les emballages : potage, produits laitiers, compotes, smoothies, pâte à tarte, à pizza… Bref, désormais 90% de ce que l’on consomme est FAIT MAISON. 

 

06

 

Compote, crème dessert, pâte brisée...

Actuellement, nous sortons une poubelle de 30L toutes les 3 semaines. La moitié est constituée de mouchoir à usage unique ! Le contenu de la poubelle jaune a également diminué.

 

Les mails :

Jusqu'à il y a peu, nous n’avions pas conscience que nos mails consommaient autant d’énergie. Le stockage de 30 mails équivaut à laisser allumer une ampoule toute une journée. C’est incroyable. Depuis, je vide/trie régulièrement nos mails pour éviter de les stocker et ainsi gaspiller de l'énergie.

 

Réfléchir ses achats : 

On réfléchissait déjà pas mal mais nous avons encore progressé. Nous nous tournons toujours plus vers le durable, l'occasion et la qualité (pour consommer moins).

 

« Ceux qui n’y croient pas sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient. » Anonyme

Posté par Ni_Nou à 14:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

12 février 2017

VISION DU MONDE – EPISODE 1

MALI – Pays Dogon – Baobab

Les feuilles du baobab sont utilisées pour réaliser une sauce qui accompagne le Tô (bouillie de mil très consommée dans les villages).

10

COSTA RICA – Grenouille venimeuse

La grenouille des fraises (Dendrobates pumilio) a un venin hautement toxique.

2

BIRMANIE – Secret de beauté

L’arbre Tanaka permet d’obtenir le Tanaka, une pâte jaunâtre obtenue en frottant l’écorce de la bûche sur une pierre lisse, en y ajoutant un peu d’eau. Cette pâte est appliquée sur le visage ou sur le corps des birmans pour les préserver des méfaits du soleil.

1

MEXIQUE– Iguane

De nombreux sites Mayas abritent des iguanes, plus ou moins imposants.

6

GUATEMALA –Vestige Mayas sous la végétation

Site peu visité des touristes (hors des sentiers battus) mais très apprécié des locaux, IXIMCHE montre, une fois de plus, que la nature a repris ses droits. 

8

L’ILE DE LA REUNION – Tronc d’arbre calciné

Lave dévastatrice.

9

HONDURAS – Aras macao

Un peu bruyant mais tellement magnifique à regarder voler. Le plumage est flamboyant.

4

VIETNAM – Racine

Rhizome de bambou sculpté avec talent.

12

MAROC – Le bleu majorelle

Lumineux ce bleu roi !

11

PEROU – Royaume Incas

L’ascension du Wayna Picchu (offre une vue imprenable sur le Macchu Picchu après une grimpette ardue) permet d’admirer de magnifiques orchidées sauvages.

7

INDE – Forteresse d’Amber

Vous voyez une fleur ? C’est bien cela mais dans le détail, on voit également un scorpion, une queue de lion, des écailles de poisson ! Les subtilités des chefs-d’œuvre architecturaux indiens… magnifiques !

5

AMSTERDAM – Jardin Hortus Botanicus

Une des plus grandes serres aux papillons d’Europe.

3

CUBA – Cohiba

Le cigare ! Une institution ! Tout est réalisée à la main, depuis la plantation des petits plants jusqu’à la confection en passant par la récolte, le séchage des feuilles, la fermentation, le triage… les multiples opérations de roulage… la mise en boîte ! Impressionnant ! 

13

A bientôt!

Posté par Ni_Nou à 08:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

23 janvier 2017

Le jardin grelotte

Cela fait bien longtemps que nous n'avons pas eu un mois de janvier aussi froid. Le jardin grelotte sous son manteau de givre.

1

10

2

9

3

 

8

4

7

5

6

Espérons qu'il n'y aura pas trop de dégâts. On verra ça au printemps!

A bientôt!

Posté par Ni_Nou à 10:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :