... à l’île de RÉ.

1

A vélo avec frangine et mini-pieds (dans la carriole 😊), nous avons pris un bol d’air durant 3 journées très sympas. Nous avons respi-RÉ !

16

14

Le ciel bleu était de la partie rendant le séjour d’autant plus agréable.

17

 

L’Abbaye des Châteliers

3

Il se dégage de ce Monument Historique du XIIème siècle une atmosphère mystérieuse et mystique. Le lieu est paisible et les vestiges laissent imaginer la structure de la bâtisse. 

4

28

 

 

14 juillet à la Flotte-en-Ré

27

6

Ce village est charmant. Il y a des concerts tous les soirs ainsi qu’un marché nocturne. L’ambiance y est très agréable : festive et sereine. Par ailleurs, les prix sont raisonnables comparés à certains autres villages de l’île (nourriture, souvenirs…).

26

22

23

24

 

Flâner dans les ruelles

5

1A

31

1B

1C

 

Pour prendre de la hauteur, visitez Le Phare des Baleines

36

Second plus haut phare de France, le Phare des Baleines culmine à 60 mètres. Allumé en 1854, il avait vocation de guider la navigation. Nommé ainsi puisque dans le passé, bon nombre de cétacés se sont échoués sur la côte.

Escargot

L’ascension des 257 marches composant l’escalier hélicoïdale permet d’accéder à une magnifique vue panoramique sur l’île de Ré et la côte sauvage.

34

Entre Terre & Océan, la nature dessine une œuvre

9

 

Flâner dans les nombreux marchés

Ils sont nombreux et contribuent à créer une ambiance de vacances.

 

Ars-en-Ré

8

Le marché est très sympa. Le port donne sur une route non piétonne et c’est dommage. En même temps, il faut bien que les voitures puissent circuler. L’attrait historique demeure principalement dans le clocher pointu et sa flèche noire datant du XVème siècle. Il servait d’amer (point de repère fixe et facilement identifiable) pour les marins en navigation dans les pertuis.

 

Saint-Martin-de-Ré

15

Le port, les fortifications, les ruelles, la carte de l’île de Ré, les galeries d’art, le clocher, la plage… Il y a de quoi y passer une belle journée.

1E

Cette carte, peinte à l'origine par un bagnard, avait pour but de renseigner les voyageurs sur les horaires de bus.

Les fortifications de Saint-Martin-de-Ré ont été construites à la fin du XVIIème siècle par l’ingénieur Vauban, sous Louis XIV. Erigées sur 14km pour protéger la population en cas d’invasion ennemi, elles sont classées au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.

30

Le clocher domine toute la ville.

13

On notera toutefois le HIC à Saint-Martin-de-Ré : tout y est plus cher ! Du maillot de bain en passant par les chichis, les moules frites, les foutas, les torchons, le sel… Incroyable !!!

 

RÉ-créatives

Avant d’aller sur l’île, j’avais déjà repéré l’atelier de création RÉ Créa.

1D

J’ai trouvé mon bonheur : une queue de baleine que je convoitais pour mettre dans ma bassine en zinc mini bassin.

41

Au détour d’une galerie dédiée aux créateurs, à Saint-Martin-en-Ré, j’ai eu un coup de  pour les portraits de Sandrine Volvert.

40

J’adore ce côté décalé. Elle travaille à partir de photo. Je me ferai bien tirer le portrait avec ma moitié ! A méditer !

 

Espace vert 

Halte à la pépinière La Criste Marine. Tenue par un couple, cette petite pépinière autour de leur jardin est charmante et l'on y trouve des plants à des prix très attractifs.

35

Pour agrémenter notre terrasse Escal’Azur, il me fallait un arbuste pour placer dans l’auge puisque le bambou bleu ne daigne pas pousser ! Il est mort ! Pour le remplacer, je me suis faite conseiller cet arbuste Brachyglottis greyii qui devrait se plaire à l’ouest et qui a une envergure d’un mètre pour une hauteur d’un mètre.

43

Pile poil ce qu’il me fallait. J’ai également pris ce Sédum Cupeblanco pour sa couleur.

42

Une pause s’impose

10

Nous avons profité (un peu) de la plage.

11

 

RÉ-galez-vous avec du poisson

2

De l’espadon à la plancha par exemple !

 

Pyramides d’or blanc…

… dans les marais salants.

7

20

L'eau de mer circule dans des bassins. Sous l'action conjuguée du soleil et du vent, l'eau s'évapore et le sel se concentre ainsi jusqu'à atteindre son point de cristallisation. Il est ensuite récolté à la surface manuellement.

19

18

32

Nous en avons traversés plusieurs mais nous avons fait une visite guidée à l’écomusée du marais salant de Loix. Le sel, la pomme de terre et la vigne permettent aux cultivateurs d’avoir un revenu régulier sur l’année.

La salicorne pousse sur les schémas des marais salants ; lesquels sont entourés de tout un tas de végétaux comestibles : salicorne, obione, moutarde noire (c’est bluffant, les minuscules graines noires ont vraiment le goût de moutarde), etc… et dans un autre temps, la rose trémière !

La rose trémière ? Le chamallow ! La guimauve ! Quel est le rapport allez-vous me dire ? Pour la p’tite histoire, la rose trémière est également appelée guimauve rose. Autrefois, sa racine servait à fabriquer les fameuses friandises !

Cette visite vaut vraiment le détour tellement elle est intéressante et ludique. En revanche, attention ! Renseignez-vous pour les horaires de visites ! Je vous conseille de téléphoner avant !

TOP :

-          Se perdre dans le dédale des ruelles

-          Les paysages variés

-          Les nombreuses pistes cyclables

-          Les multiples visites à faire

-          Les plages de sable fin

 

FLOP :  

-          Une bouteille de Cristalline à 2,40€, c’est une honte ! Je comprends pourquoi le prix n’était pas affiché !

-          Trop de déchets sur certaines plages (Rivedoux), pas de poubelles ou bien elles débordent. De manière général, pas assez de poubelles en milieu urbain. Une campagne de sensibilisation sur les déchets et la nature serait pertinente.

-          Les indications sur les pistes cyclables font parfois défauts et il n’est pas rare de ne pas prendre le bon itinéraire ou bien de chercher…

-          Les glaces de la Martinière : elles manquent de saveur et les gaufres ne sont que du vent.

 

En quelques jours, nous n’avons pas pu tout visiter. J’y retournerai un de ces jours en compagnie de Mr Bon’heures au Jardin !

A bientôt!