Mai a été maussade et si frais que les floraisons ont été retardées. Il a pluie très régulièrement. La terre en avait bien besoin.

Les poules m’ont fait une belle frayeur lorsque j’ai découvert l’intérieur du poulailler avec des éclaboussures de sang partout ! Je n’explique toujours pas ce qui c'est passé si ce n’est par le fait qu’un rongeur a dû rentrer lorsque la porte du poulailler était ouverte (les poules étant en balade dans le jardin) et qu’elles lui ont fait la peau lorsqu’elles sont rentrées. Elles n’étaient pas du tout blessées. Je ne vois que cette explication !

1

Comme tous les ans, je suis allée à Chédigny. Je ne me lasse pas de flâner dans ce village jardin lors du Festival des Roses (18-19 Mai). Malheureusement cette année, faute de chaleur, les roses n’étaient pas écloses : pas de floraison spectaculaire !

4

Ce n’est pas grave, l’ambiance est agréable. Les habitations sont sur leur 31 avec des scénettes charmantes,

2

3

les rues sont musicales (le traditionnel orgue mécanique n’était pas présent cette année), certaines expositions dévoilent des œuvres très intéressantes qui nous ont vraiment plu et il y a toujours des exposants pour agrémenter son jardin de végétaux …

Alain PLOUVIER

02

Azeline TOLMBAYE, modeleuse

03

Faute de roses, nous en avons profité pour visiter le Jardin de curé au presbytère de Chédigny.

7

18

23

Le jardin est ouvert au public depuis 2017. Cet authentique Jardin de curé du XIXème siècle est un conservatoire dédié aux pionniers Vilmorin et les expérimentateurs A. Pailleux et D. Bois.

Le jardin est très esthétique et visuel. Pas très grand, il est tout de même composé de bon nombre d'espace qui ont une fonction spécifique. Le "carré de l'Apothicaire" ou jardin des simples est planté de plantes ayant des vertus médicinales, "le bosquet sacré" est propice au recueillement, "le jardin bouquetier" est réservé aux fleurs qui ornent l'autel...

Fleurs, légumes, fruits, aromatiques... cohabitent dans ce beau jardin.

La visite est intéressante, il y a une véritable recherche historique. Depuis le presbytère, la vue sur le jardin est agréable. C'est une réussite. Je regrette toutefois que tous les végétaux ne soient pas identifiés et que des gaines électriques ne soient pas mieux dissimulées parmis les végétaux.

Une dizaine de jour plus tard, je suis de retour à Chédigny pour une balade familiale. Les roses éclosent timidement mais les floraisons sont tout de même plus abondantes.

04

05

055

0555

Nous sommes fin mai. La chaleur n'est toujours pas au rendez-vous. Pourtant, nous avons vendu notre salon de jardin en un clin d’œil !

Sans titre 1

Début Juin, le thermomètre s’est emballé. Affichant 30°C à l’ombre, le soleil nous a offert un WE estival. Nous étions au Château du Lude (baladez-vous ici).

8

Malheureusement, cela n’a pas duré.

10

Dès le lundi, la pluie et le froid était de retour.

Sans transition !

9

Le vendredi 7 Juin, la tempête Miguel soufflait et d’importantes précipitations fouettaient l’herbe. Les roses étaient abattues ! Après ce déluge, les éclaircies étaient les bienvenues. En Nouvelle-Aquitaine durant le WE, il a fait beau même si ce n’était pas les grandes chaleurs.

5

A l’occasion des Rendez-vous au Jardin, nous en avons profité pour visiter Le Jardin du Fond de l’Or à LUGON. Jardin Remarquable et arrivé second en 2014 pour le Jardin Préféré des Français, nous sommes restés sur notre faim même si l’entretien d’un tel jardin est admirable.

11

12

20

12A

Le répis fut de courte durée. Il a de nouveau plu tous les jours, le froid a sévi (13°C en plein après-midi). Nous avons dû faire un feu de bois à plusieurs reprises pour ne pas allumer le chauffage !!!! On marche sur la tête !

Nous sommes mi-juin et… le temps n’est toujours pas terrible ! Nous sommes alors en Bourgogne. Nous avons visité le site de Bibracte dans le parc naturel du Morvan sous un 16°C accompagné de bruine ! Digne d'un mois d'Octobre ! Cette capitale gauloise vieille de 2000 ans est installé sur le Mont Beuvray. C'est l'un des plus grands sites archéologiques européens de l'âge de Fer.

21

Mont Beuvray

13

La fôret est exceptionnelle. J'ai rarement vu autant de mousses et de lichens différents.

14

15

Le lendemain le soleil était de retour et ses rayons étaient chaleureux. Cela était également le cas en Touraine.

16

Un p'tit tour à Poil avant de reprendre la route ;-)))

22

La semaine a été mi-figue mi-raisin !

Le froid a-t-il définitivement quitté nos contrées ? Au regard des prévisions météo, il semble que OUI... ça va chauffer (peut-être un peu trop...).

Place à l'été :-)))