Quel temps ! Un WE durant lequel le printemps a laissé place à l’été.

Nous en avons profité pour aller se balader à Nature en fête au château de Cangé, à Saint-Avertin.

8 2017

8A 2017

8B 2017

Nous avons également avancé (un peu) dans les multiples chantiers qui sont en cours...

chantier

...puis nous avons installé une bordure en acier CORTEN®, côté cour.

Installer une bordure à cet endroit était indispensable car le paillage n’était pas retenu et finissait dans les gravillons.

Nous ne l’avions pas fait jusqu’alors car nous ne trouvions pas ce que nous cherchions. Mais, ça y est !

Enfin ! L’acier CORTEN® (acier auto-patinant à corrosion superficielle forcée) se démocratise (un peu). Il n’est plus désormais accessible uniquement aux architectes, sculpteurs... Il devient abordable pour le particulier moyennant un minimum de recherches. Ce qui nous séduit dans ce matériau, c’est sa durabilité et son rendu final. Ce sont les intempéries qui vont le patiner et lui donner son aspect oxydé.

Ainsi, d’aspect rouillé, il sera tout à fait raccord avec le banc gloriette et la déco présente dans cette partie du jardin.

Une touche de contemporain mêlée à l’ancien. C’est notre leitmotiv.

Les bordures en acier CORTEN® sont très faciles de mise en œuvre dès l’instant où elles sont utilisées pour  faire des formes rectilignes. En revanche, dès qu’il s’agit de faire des courbes, la tâche se révèle plus ardue. D’autant que nous avons privilégié des bordures de 3 mm d’épaisseur car il n’y avait pas la hauteur souhaitée en 1.5 mm.

est1

est2

est3

est5

est6

Il reste à attendre la pluie pour que les conditions climatiques fassent leur œuvre (et puis, la terre est tellement sèche que le jardin ne pourra qu’apprécier cette eau salvatrice tombée du ciel ! Apparemment, ce n'est pas pour tout de suite). Le rendu espéré est celui-ci (photo empruntée sur le net) : 

est7 

Avec cet aménagement, l’espace de plantation s’est quelque peu élargi par endroit. A l’automne prochain, certaines vivaces seront déplacées puis d’autres ajoutées…

 

Maintenant, un p’tit jeu des différences :

différencejuin2016

differenceavril2017

 

En effet, deux végétaux ont été supprimés : le Buddleia et l’Escallonia. Ce dernier ne s’est jamais épanoui après 5 ans de plantation et le buddleia prenait tellement d’ampleur, malgré une taille sévère chaque année, qu’il étouffait ces compagnons. Ils vont être remplacés prochainement.

différence

Bientôt le pot en plastique vert cèdera sa place à un pot en bois 100% récup’, réalisé par Mr cet hiver.  Mais ça… c’est à suivre…

A bientôt !

A