Jusqu’ici les rosiers étaient identifiés avec des étiquettes en ardoise. Mais, pour plus d’originalité et moins de monotonie, j’ai choisi de les identifier en détournant des silhouettes en médium utilisées en loisirs créatifs.

a1

Afin de les protéger, je les ai peintes à la bombe. J’ai ensuite écrit dessus avec un marqueur permanent.

1

 

3

 

4

 

5

Bonne ou mauvaise idée : combien de temps vont tenir ces jolies petites étiquettes ?  A suivre.